Premier stage à Tignes avec l’équipe de France :

Ca y’est, la saison a déjà démarré !

Dès le 3 octobre, c’était le premier stage à Tignes, sur le glacier, transformé pour l’occasion en véritable stade de slalom. (Le skieur ou snowboardeur  »loisir »était d’ailleurs très rare) On ne comptait que des coachs (français, italiens, espagnols, québécois et j’en passe) avec bien entendu toute une troupe d’acharnés qui va avec.

Le glacier ressemble à un gigantesque jeu de mikado, traversé en son centre par le téléski qui nous permet de nous présenter au départ. Pour moi qui découvre ça, c’est un véritable émerveillement :

  • sur la droite, une partie de l’équipe de France valide de descente s’entraîne et nous passent à quelques mètres, comme des avions emoticone. C’est un vrai bonheur pour les yeux et les oreilles de voir skier à ce niveau …
  • au dessus c’est l’entraînement géant avec des skieurs toujours aussi doués,  que je n’avais encore jamais vu qu’ à la télé.
  • à gauche, il y a de tout : du slalom et du géant principalement mais les tracés son t parfois séparés que de quelques mètres.

Le premier jour : tempète emoticone.

Les câbles ont gelés pendant la nuit et du coup le métro qui permet de monter à 3 200 m est bloqué. Pas de ski pour cette fois et donc le stage commence par une grosse frustration.

Le second jour, ça y est ! Enfin, c’est le grand bonheur : grand soleil, 20 cm de neige fraîche tombée la veille emoticone. Ski libre pour retrouver doucement des sensations (je vous rappelle que la dernière fois que je suis monté sur des skis, j’ai fini en hélicoptère avec une épaule au niveau de la poitrine)

On doit pouvoir trouver pire comme conditions pour une reprise.

sanstitre1.jpgsanstitre2.jpgsanstitre5.jpg

Mais la première mauvaise surprise vient du choc du à l’altitude. Et oui, habitué à mes chères Pyrénées, je ne me préserve pas et du coup dès les premiers instants, un malaise se fait sentir : plus de soufle, les bras en coton et les papillons dans les yeux. Et je n’ai toujours pas commencer à skier !!!

Ce sera long mais j’ai fini par apprendre à gérer mes efforts et à m’économiser pour tout lâcher dans les piquets.

En effet après 2 jours de ski libre, on enchaîne sur 2 jours de géant. La coque de mon bob, réalisée par la société Albatros m’a donné pleine satisfaction et me laisse une liberté au niveau du tronc que je n’avais pas l’an passé. Du coup je peux me permettre de donner davantage d’angle et de prendre plus de risques. (et donc parfois quelques gamelles ou sorties dans le tracer)

Finalement après 4 jours de ski assez épuisants, je sors de ce stage pleinement satisfait et ravi de ma reprise.

Ce fut surtout, un spectacle permanent de voir passer les coureurs valides dont la techniques et la vitesse m’ont bien souvent scotché.

Il me tarde déjà vendredi prochain pour recommencer. Surtout qu’on nous a dit d’amener les skis de super-G donc il risque d’y avoir des sensations et aussi du frisson.

On en oublierait presque qu’à chaque fois on doit se cogner plus de 10 h de route pour y aller… Merci Chouchou et Lolo au passage de vous être cogné la route à tous les 2.

Allez, à très bientôt pour un bilan du second stage.

Une réponse à “Premier stage à Tignes avec l’équipe de France :”

  1. Finette dit :

    Je rêve !!!
    Tu parles de beau spectacle et tu oublies de parler de moi et de mon « évolution » magique sur la neige !!
    Bon je vais mettre ça sur le dos de ta fatigue…
    Bonne route à Chouchou et Laurent, et à vendredi soir.
    Biz

Laisser un commentaire