• Accueil
  • > Whistler : une station hors-norme

Whistler : une station hors-norme

Après la première gifle lors de l’arrivée à l’hôtel (que dis je à l’hôtel … au château Fairmont pardon) arrive ensuite la deuxième grosse baffe : le domaine skiable.
En fait il ne s’agit pas d’une mais de deux grosses stations : Whistler et Blackcomb.
Il y a même un télécabine permettant de passer d’un sommet à l’autre. En passant au dessus de la vallée, au point le plus haut, on se trouve à environ 450 m du sol. Et bien sûr, pour rendre tout ça encore plus spectaculaire (à l’américaine quoi !), on retrouve toutes les 4 cabines, certaines dont le sol est en plexiglas afin de pouvoir profiter pleinement de la vue à la fois vertigineuse et magnifique.

Quelle claque ! Une vue panoramique sur des montagnes sublimes et verdoyantes.

L’expansion de la station ne s’est pas faite au détriment de la végétation. Whistler a su garder un aspect sauvage malgré sa taille hors-norme.

Vision magique …

Arrivés au sommet, (vous commencez sûrement à me connaître)  nous sommes allés jeter un oeil sur le fameux snowpark vu et revu dans les magasines et les vidéos visionnés lors de ma (lointaine) jeunesse… Alors attention ! Tout ce que vous connaissiez jusqu’ici sur les snowparks, vous devez oublier, au risque de rester blasé toute votre vie.

Je pense que rien que le snowpark est aussi grand que Gourette (c’est dire quand même !!!). Et encore, on a parcouru que la partie « slope style ». Je pense que la piste de boarder cross et les half-pipes ne doivent pas être mal non plus.

J’avoue ne pas avoir essayé la moindre bosse car déjà, il faut un certificat médical (ou de renonciation à des poursuites en cas de blessures) et être pourvu d’organes génitaux plutôt conséquents, rien que pour avoir le courage de s’aventurer sur les bosses les plus intéressantes (en particulier avec des skis de descente sous les fesses)

Une sacrée découverte… Mais la journée nous réservait encore une belle surprise. Nous sommes allés voir la piste où se déroulerait toutes les épreuves…

Tout un programme.

Laisser un commentaire