Au mois de juin, tout va bien …

12 juin 2008

Bon, hé bien, désolé pour ce silence radio mais c’est vrai que depuis la dernière fois où je me suis demis l’épaule, il ne s’est pas passé grand chose.

Mais ce matin, une grande nouvelle est tombée sur mon écran d’ordinateur : je viens de recevoir ma convocation en équipe de France Cool.

Alors pas le groupe « Elite » bien entendu (faut pas réver) mais ce qu’ils ont appelé cette année le « collectif national« 

C’est en fait le groupe de coureurs qui va avoir droit à tous les stages d’entraînement et toutes les courses du circuit européen.

Au programme, cette saison :

  • Octobre et novembre : 4 stages à Tignes de 5 jours.
  • Décembre : début des hostilités à Pitztal en Autriche (un slalom et deux géants) puis Kühtai dans la lancée (un slalom et un géant),  du 9 au 20.
  • Janvierstage de vitesse suivi de 4 courses : une descente emoticone et trois super-G emoticone dans les Alpes du sud (Serre-Chevalier ?)
  • Février : Solleftea en Suède (2 slaloms et 2 géants) du 2 au 6 et Chamonix pour 2 slaloms, les 14 et 15.
  • Mars : championnats de France les 23 et 24 puis Finale de la Coupe d’Europe à Jasna en Slovaquie (slalom, géant et super-G) du 26 au 29.
  • Avril : repos emoticone
  • Mai : stage d’entraînement de fin de saison du 3 au 7..

Plutôt balèze, non ? Du coup je ne sais pas encore comment je vais pouvoir jongler avec mon emploi du temps de prof de math … Pour l’instant j’essaie de voir avec mon rectorat pour essayer d’alléger un peu mes heures et prévoir mes remplacements. Pas facile.emoticone

Dernière chose : fin décembre, les critères de sélection pour les Championnats du Monde qui se dérouleront du 21/01 au 01/02 en Corée seront revus, c ‘est à dire que certains coureurs du groupe « collectif national » pourront éventuellement être du voyage.

Qui sait ? On peut réver … Le début de la saison nous en dira plus.emoticone

Allez sur ces bonnes nouvelles, je vous dis à bientôt pour vous tenir au courant de ma situation.

@+

Vous connaissez l’histoire de Paf l’épaule ?

8 avril 2008

Galvanisé par mes résultats en coupe d’Europe, de retour d’Espagne je suis allé faire la fermeture de la station de Gourette, mais me laissant emporté par un trop plein d’émotion et comme il y avait peu de monde sur la piste, je m’enflamme un peu et je prends une énorme gamelle (pour l’instant la plus grosse de ma jeune carrière assis) et paf l’épaule !

Une douleur ! Alors là, ceux qui y sont passé comprendront ce que je veux dire, j’avais l’impression d’avoir l’épaule en miette ainsi que la clavicule, l’humérus, etc …. alors que finalement c’était juste une luxation mais bon, la tête de l’épaule était descendu d’environ 10 cm (au niveau de la poitrine).

Bien sûr au poste, impossible de me la remettre malgré les doses de morphine à répétition : « si vous voulez qu’on arrive à vous la remettre, il va falloir vous détendre » !!! A-t-on jamais entendu pire connerie ? Au moment où tu as le plus mal, on te demande de te détendre ! Moi je revoyais l’image dans les bronzés quand Josiane prend le coup de bâton dans la gueule …

Bref, petit voyage en hélico jusqu’à Pau (mais cette fois assis donc j’ai pu profiter du panorama : « vous pouvez passer plus près des montagne » j’ai demandé au pilote mais il n’avait pas l’air très coopératif) où même avec le gaz hilarant (moi ça m’a plutôt fait planer que rire) ils n’y sont pas arrivé donc finalement j’ai eu droit à mon anesthésie générale et quand je me suis réveillé, la douleur avait disparu comme par magie.

Résultat des courses : 3 semaines d’immobilisation du bras (super pratique en fauteuil).

Bon, il faut relativiser : la saison est terminée donc je vais pouvoir commencer un programme de rééducation pour me faire un buste d’Apollon emoticone et des épaules de Schwarzy pour préparer la saison prochaine, que j’espère aussi riche en émotion.

Je vous tiendrais au courant. A +

123